Histoire du croissant – History of the croissant

Le croissant est incontournable dans tout bon petit-déjeuner « à la française ». Mais qui sait que cette gourmandise n’a pas grand-chose de français à l’origine ?

La pâtisserie a été créée en 1683 à Vienne où les turcs siègent à ce moment là ; si l’on en croit la légende, c’est ici, il y a exactement 321 ans, que le croissant fut créé comme le symbole triomphant de la victoire des Autrichiens et des Polonais sur les Ottomans.
Nous sommes en 1683. Trois cent mille soldats turcs, sous les ordres du chef de guerre Karah Mustapha, qui a amené ses 1 500 concubines, assiègent Vienne. Cette nuit, ils ont décidé d’entrer dans la ville impériale en creusant un souterrain. Tout le monde dort. Tout le monde sauf, ici comme ailleurs, et hier comme aujourd’hui, les boulangers qui sortent de chez eux pour allumer leur fournil. Intrigués par les bruits entendus dans les sous-sols, ils donnent l’alerte aux défenseurs de la ville. L’assaut est repoussé, les Turcs sont vaincus et Karah Mustapha reçoit d’Istanbul le fin lacet de soie avec lequel il sera étranglé.
Léopold Ier, l’archiduc d’Autriche, accorde alors un certain nombre de privilèges aux valeureux boulangers qui ont sauvé la ville. Ces derniers, pour le remercier et immortaliser l’événement, confectionnent un Hörnchen, « petite corne » en allemand, un petit pain reprenant la forme du croissant de lune figurant sur les étendards de l’Empire ottoman. Depuis, on dit encore à Vienne que « manger un croissant, c’est manger un Turc ».
C’est ainsi que naquit cette viennoiserie, dont l’histoire est bien liée à celle des turcs ! Mais alors quel rapport avec Paris, la ville qui a traditionnellement les meilleurs croissants ? En France, ce serait Marie-Antoinette d’Autriche, originaire de Vienne donc, qui aurait officiellement introduit et popularisé le croissant à Paris. Même si on sait que des pâtisseries en forme de croissant existaient déjà lors de banquets royaux au 16ème siècle…
Au 18ème siècle, le croissant n’est qu’une pâte à pain améliorée. Le croissant feuilleté au beurre tel qu’on le mange aujourd’hui a été créé vers 1920 par les boulangers parisiens.

Et où trouver les meilleurs croissants d’Istanbul ? A priori, oubliez les supermarchés et les chaînes de « boulangeries » : les croissants n’y ont jamais vu le beurre et tout est surgelé et livré pour être cuit sur place. Quelques grands hôtels proposent de vrais croissants et aussi PETIT PAIN à Erenköy.

http://www.petitpain.com.tr
info@petitpain.com.tr (pour commandes) Petit Pain Bağdat caddesi no 350. Erenköy

The croissant is a must in any good breakfast « à la française ». But who knows that this greediness  does not have much French originally?

The pastry was created in 1683 in Vienna where the Turks sit at that moment; If the legend is believed, it is here, exactly 321 years ago, that the croissant was created as the triumphant symbol of the victory of the Austrians and the Poles over the Ottomans.
We are in 1683. Three hundred thousand Turkish soldiers, under the command of warlord Karah Mustapha, who brought 1,500 concubines to the streets, besiege Vienna. That night, they decided to enter the imperial city by digging an underground. Everyone is sleeping. Everyone except, here as elsewhere, and yesterday as today, the bakers coming out of their homes to light their bakehouse. Intrigued by the b fruits heard in the basements, they give warning to the defenders of the city. The assault is repulsed, the Turks are defeated and Karah Mustapha receives from Istanbul the thin silk lace with which he will be strangled.  Leopold I, the archduke of Austria, then granted a certain number of privileges to the valiant bakers who saved the city. The latter, to thank him and immortalize the event, make a Hörnchen, « little horn » in German, a roll in the form of the crescent moon on the banners of the Ottoman Empire. Since then it has been said in Vienna that « eating a croissant is eating a Turk ».

But then what relationship with Paris, the city that has traditionally the best croissants? In France, it would be Marie-Antoinette of Austria, from Vienna, who officially introduced and popularized the croissant in Paris. Although we know that croissant-shaped pastries already existed at royal banquets in the 16th century …
In the 18th century, the croissant is only an improved bread dough. The butter pastry croissant as it is eaten today was created around 1920 by the Parisians bakers.

And where to find the best croissants in Istanbul? A priori, forget supermarkets and chains of « bakeries »: the croissants have never seen the butter and everything is frozen and delivered to be cooked on the spot. Some luxury hotels offer real croissants and PETIT PAIN in Erenköy.

http://www.petitpain.com.tr
info@petitpain.com.tr(for orders) Petit Pain Bağdat caddesi no 350. Erenköy